Edition 2021

Le Monde est à Nous

La 16e édition du Festival Cinébanlieue aura lieu du 10 au 18 novembre, elle sera marquée par la volonté de se retrouver tous ensemble dans une salle de cinéma, et de confronter nos points de vues après les projections, d’échanger dans la joie et la bonne humeur. Cette année, pour l’ouverture à Saint-Denis, et c’est un juste retour des choses, nous aurons la primeur de l’avant-première, en région parisienne, de Suprêmes réalisé par Audrey Estrougo, biopic très personnel et très inspiré sur les premières années de NTM, le groupe de rap mythique dionysien. Toute l’équipe de ce film, interprété avec brio, sera présente pour rencontrer le public.

Sur l’affiche de notre 16e édition figurent deux jeunes visages métissés : un homme et une femme de profil fixent l’horizon. L’avenir du monde est au coeur de leur préoccupation, et résonnent en eux les paroles du groupe mythique de rap dyonisien :

Le monde de demain

Quoi qu’il advienne nous appartient

La puissance est dans nos mains

Alors écoute ce refrain…

Notre affiche symbolise cette jeunesse, « pur produit de cette infamie appelée la banlieue de Paris », qui veut imposer sa présence, sa parole et marquer les esprits avec pour seule arme une caméra. C’est que depuis trop longtemps Les gens tournent le dos Aux problèmes cruciaux Aux problèmes sociaux Qui asphyxient la jeunesse Qui résident aux abords Au Sud, à l’Est, à l’Ouest, au Nord Cette édition vous propose 9 longs métrages dont 7 avant-premières, 27 courts métrages dont 11 en compétition et des rencontres professionnelles au Comedy Club en partenariat avec Cinékour. Cinébanlieue se réjouit particulièrement d’accueillir Alice Diop pour Nous dont la poésie et l’acuité du regard nous accompagnent durablement. Reda Kateb sera des nôtres avec Thomas Kruithof autour de l’avant-première du film Les Promesses, narrant les tiraillements d’une maire, magistrale Isabelle Huppert, écartelée entre l’envie de se battre pour améliorer la vie des habitants d’une cité et la tentation de priviligier sa carrière.

Cette année notre compétition se dote de deux prix d’interprétation soutenus par l’Adami : le Prix Darling Légitimus, la magnifique interprète du chef d’œuvre Rue Cases-Nègres d’Euzhan Palcy qui nous fera l’honneur d’être présente à cette occasion et le Prix Djemel Barek, l’éblouissant comédien de Loin des Hommes de David Olhoffen. Deux artistes dont les parcours éclairent notre présent et que vous pourrez (re)découvrir à Commune Image à Saint-Ouen.

En clôture du Festival, à l’UGC Ciné Cité Paris 19, la remise des Prix de la compétition Cinébanlieue en présence de notre prestigieux jury présidée par Marie-Castille Mention-Schaar, sera suivie de celle du concours Filme l’avenir en présence de Jamel Debbouze.

Alors va faire un tour dans les banlieues

Regarde ta jeunesse dans les yeux

Toi qui commande en haut-lieu

Espérons que cette fois l’appel sera entendu !

Voir la vidéo

Jury

Réalisatrice

Marie-Castille Mention-Schaer est une réalisatrice, scénariste, productrice et ancienne journaliste au Hollywood Reporter. Elle fonde avec Pierre Kubel la société de production Vendredi Film puis Loma Nasha Films. Ils produiront 13 longs métrages sur les deux structures (Monsieur N, Désaccord parfait, La deuxième étoile…) Elle co-écrit avec Lucien Jean-Baptiste La première étoile puis elle réalise son premier film Ma première fois. En 2016, elle réalise Le ciel attendra sur un sujet plus délicat, celui de l'embrigadement de jeunes femmes. Son dernier long métrage A Good Man est un film sur l'histoire d'un homme trans qui porte un bébé. Il sortira en 2021, distribué par Pyramide sous le Label Cannes 2020 . Elle est également la fondatrice et présidente du CERCLE FEMININ DU CINEMA FRANÇAIS regroupant des professionnelles du cinéma. Mère de deux enfants, elle est Officier des Arts et Lettres, elle siège au conseil d’administration de la SACD. Elle est membre du Collectif 50/50 et de la SRF.


Acteur, producteur et réalisateur

Humoriste, acteur et producteur franco-marocain. Personnalité adorée des français, il est l’aîné d’une famille de six enfants. A 20 ans il devient la coqueluche de canal+ et tourne dans Le fabuleux destin d’Amélie Poulain de Jean-Pierre Jeunet et Astérix et Obélix : Mission Cléôpatre d’Alain Chabat qui le propulse au sommet. Il remporte le prix collectif d’interprétation du festival de Cannes pour son rôle dans Indigènes de Rachid Bouchareb. En 2008 il crée le Jamel Comedy Club , un tremplin de stand up qui devient une émission humoristique diffusée sur Canal+. L'émission a permis de révéler nombreuses personnalités du stand-up et entend refléter la diversité sociale et culturelle française. En 2013, il créé son association « Les Amis du Comedy Club » qui organise le tremplin Talents en Court au Comedy club qui permet l’émergence de jeunes réalisateurs autodidactes.


Comédienne



Après avoir été formée au Cours Florent puis au Laboratoire de l'acteur, Mariama Gueye décroche très vite un rôle de premier plan dans la série de France 2 La Smala s'en mêle. Jean-Michel Correia la choisit ensuite pour jouer dans Sous X. En 2017, elle tourne sous la direction de Ludovic Bernard pour le long-métrage L'Ascension aux côtés de Ahmed Sylla et Alice Belaidi. Ellechange de registre au gré de ses multiples projets ( Selfie, Gloria, Crossroads…). En 2019, nous la recevons à Cinébanlieue pà l’occasion de la sélection du court-métrage Entracte d’Anthony Lemaître. On la retrouvera prochainement à l’affiche de deux premiers long-métrages : Les Meilleures de Marion Desseigne-Ravel, une histoire d’amour impossible entre deux jeunes filles ; et Le marchand de sable de Steve Achiepo, sur les marchands de sommeil. Elle vient par ailleurs de terminer cette année le tournage de Drôle, la nouvelle série de Fanny Herrero (créatrice de la série Dix pour cent) pour Netflix sur les coulisses du stand-up, dans laquelle elle interprète l’un des rôles principaux.


Scénariste, réalisatrice et actrice

Baya Kasmi, scénariste et réalisatrice née à Toulouse, s’est formée sur le tas. En tant que scénariste, elle écrit depuis 2001 pour la TV et le Cinéma avec la même passion. Au cinéma, elle entretient une collaboration à long terme avec Michel Leclerc et co-écrit avec lui Le nom des Gens, César du meilleur scénario en 2010, La vie très privée de Monsieur Sim , La lutte des classes  avec Edouard Baer et Leila Bekti. En parallèle, elle co-écrit avec Thomas Lilti Hippocrate (aussi co-signé par Julien Lilti et Pierre Chausson) et Médecin de Campagne. Son premier court J’aurais pu être une pute avec Vimala Pons et Bruno Podalydes voyage en festival. Elle réalise son premier long métrage en 2014, Je suis à vous tout de suite. 



Elle vient de terminer le tournage de son deuxième long métrage Youssef Salem a du succès interprété par Vimala Pons, Ramzi Bedia et Noëmie Lovsky.


Productrice

Laurence Lascary est productrice. Après des études à la Sorbonne et l’INA, elle a travaillé au sein de sociétés telles que Studio Canal ou encore Unifrance à New-York. En 2008, elle crée la société de production De l’autre côté du périph’ (DACP) pour dépassionner les débats sur les quartiers populaires et décomplexer leurs habitants, montrer qu’il est possible d’y réussir. En 2016, elle produit son premier long métrage adapté d’un livre de Nadir Dendoune : L’Ascension réalisé par Ludovic Bernard qui a réuni plus d’un million deux cent mille spectateurs. En 2018, elle produit le documentaire Partir? réalisé par Mary-Noël Niba, qui interroge des clandestins d’origine subsaharienne de retour au pays après leur insertion ratée en Europe. DACP dote à nouveau cette année, le Grand prix Cinébanlieue. Elle est co-présidente du collectif 50/50.


France Télévisions

Aurélie Chesné est conseillère de programmes au service court-métrage de France Télévisions depuis 2011. Elle programme la case de court-métrage de France 3 « Libre Court » diffusée tous les vendredis soirs de l’année vers minuit. Le court-métrage à France Télévisions, c’est un soutien artistique et financier à des films français et du monde entier pour donner leur chance à des réalisatrices et réalisateurs prometteurs.


France Télévisions

Christophe Taudière est responsable du Pôle court-métrage à France Télévisions. Dans un secteur en pleine vitalité, les deux émissions hebdomadaires du service public, « Histoires Courtes» sur France 2 et « Libre court» sur France 3 , privilégient l’audace et l’innovation, aiment dénicher de nouveaux points de vues dans la fiction, le court documentaire ainsi que dans l’animation. Le Pôle court métrage souhaite donner sa chance à de jeunes cinéastes qui racontent des tranches de vie avec un autre regard, celui du court incisif et de l’instant qui nous surprend.