Programme de l'édition 2020

Clip 2020

 Clip CINEBANLIEUE 


 

 

 

 

Le programme

Inscription à notre newsletter

A+ R A-

15e édition : Édito 2020

AURÉLIE CARDIN DIRECTRICE DU FESTIVAL CINÉBANLIEUE

ÉDITO 2020

Il faut sauver le 7ème art

Pour sa 15e édition, le festival Cinébanlieue doit s’adapter aux nouvelles annonces gouvernementales et la mise en place d’un couvre-feu jusqu’à 21H00. Mais il aura bien lieu en public 
du 4 au 13 novembre malgré la pandémie.

Nous avons intitulé cette édition « Il faut sauver le 7e art » et nous continuerons à accompagner des œuvres audacieuses, nous continuerons à révéler les jeunes talents autodidactes que nous accompagnons dès l’écriture tout au long de l’année. Nous continuerons à défendre un cinéma qui fait la part belle à notre France métissée.

Aïssa Maïga sera la Présidente du Jury Cinébanlieue cette année. Sa présence nous honore car nous admirons son talent de comédienne et de réalisatrice, mais aussi
ses combats citoyens notamment au sein du Collectif 50/50 pour l’avènement d’une égalité réelle dans nos métiers de l’image. Sept mois après le meurtre de George Floyd et les manifestations de la jeunesse à travers
 le monde et en France contre les violences policières et les discriminations raciales, il est temps de prendre exemple sur les mouvements citoyens d’Angleterre et des Etats-Unis pour permettre une représentation plus juste de tous les français devant ou derrière la caméra, quelques soient leurs couleurs de peau.

Cette année, pour l’ouverture, nous fêterons la rencontre de la musique baroque et des danses urbaines avec la chorégraphe Bintou Dembélé et les fabuleux danseurs de Krump des Indes galantes de Jean-Philippe Rameau mis en scène par Clément Cogitore à l’Opéra Bastille.

Et si une nouvelle génération d’artistes avaient pris la Bastille ?

Nous vous proposons pour cette édition 7 longs métrages dont 4 avant-premières, 25 courts- métrages dont 10 en compétition, des rencontres professionnelles, une rencontre débat en présence de Reda Kateb autour du documentaire Décolonisations de Karim Miské et Marc Ball, et une double remise des prix : celle de la compétition Cinébanlieue et celle du concours Filme l’avenir en présence de Jamel Debbouze.

Nous sommes particulièrement fières de vous présenter deux long métrages Mignonnes
 de Maïmouna Doucouré et Gagarine de Fanny Liatard et Jérémy Trouilh.

Ces jeunes auteurs-réalisateurs ont été primés il y a quelques années avec leurs courts-métrages à Cinébanlieue, et présenter aujourd’hui leurs longs métrages dans notre programmation nous fait crépiter le cœur.

Venez comme vous voulez : en claquette chaussette ou en croc top mais venez masqués !   

 

Suivre la revue de presse du festival Cinébanlieue 

Qui sommes-nous ?

Créé en 2006, un an après les révoltes sociales qui ont embrasé les périphéries des grandes villes, le festival Cinébanlieue est né du constat qu’il n’existait pas de grandes manifestations consacrées à la banlieue vue sous l’angle de sa richesse sociale, culturelle et économique. Celui-ci entend prouver que la représentation de la banlieue et de ses habitants ne se résume pas à ce que les médias veulent bien montrer.

Ce festival offre une toute autre vision de ce qu’est la banlieue. Il s’agit principalement de montrer cet espace comme étant un lieu d’inspiration et d’épanouissement artistiques, et non plus comme source de tensions et de destruction. Aux côtés d’une sélection de films en compétition, il propose un panorama de films sur un thème d’actualité ; chaque année un cinéaste français ou étranger est choisi pour être l’invité d’honneur.

Calendrier des évènements