Programme de l'édition 2016

 
 

Bande-annonce 2016 - 11e Édition

 

 

Le programme

Cinébanlieue Palmarès 2016

 

REMISE DES PRIX CINEBANLIEUE 2016

 

Soirée de clôture de la 11e édition du festival Cinébanlieue

 

chabnamprixacteur
equipepatients
leannaprix
ministreaudreyazoulay
ministredanslasalle
ministrephotocall
najatvb
parraineducationculture
parrainredakateb
prixactrice
prixbelons
prixchasseroyale
prixlokoza
remiseprixmelissa
sacdbelons
  

Philippe Faucon, président du jury Cinébanlieue 2016

"Le Jury avait une grande attente et une vive curiosité des films de la compétition et il n'a pas été déçu. Il a eu un immense plaisir à découvrir cette sélection et salue l'engagement et le travail des réalisateurs, des comédiens et des équipes des films participants. Il remercie tous ceux qui ont permis que cette édition 2016 soit une réussite et que CinéBanlieue soit une fois de plus un très beau rendez-vous du cinéma."

 
 
GRAND PRIX CINÉBANLIEUE
 
doté par 3B Productions et le CNC (bourse des festivals)
 
CHASSE ROYALE
de Romane Guéret et Lise Akoka
 
Remis par  Mélissa Theuriau, productrice
et Muriel Merlin, productrice de 3B Productions
 
 
 
En présence de la ministre de la Culture Madame Audrey Azoulay, et de la ministre de l'Éducation nationale Madame Najat Vallaud-Belkacem.
 
 
    
 

 
 
PRIX FRANCE TÉLÉVISIONS
 
achat et diffusion du film sur France Télévisions
 
LOKOZA
d'Isabelle Mayor et Zee N'Tuli
 
Remis par Tania Khali, directrice des Acquisitions de programmes
du groupe France Télévisions.
  

 
 
PRIX SACD 
 
BÊLONS
d'El Mehdi Azzam
 
Remis par Maïmouna Doucouré, réalisatrice
 
 

 
 
 
PRIX D'INTERPRÉTATION FÉMININE  
 
LEANNA CHEA
 
dans MINH TÂM
de Vincent Maury
 
Remis par  Maïmouna Doucouré, réalisatrice
  
 
 
 
PRIX D'INTERPRÉTATION MASCULINE
 
SHAFIQ KOHI
 
dans AU BRUIT DES CLOCHETTES
de Chabname Zariab
 
Remis par  Ibrahim Koma, acteur
 
 
  

 
LE JURY 2016
 

Philippe FAUCON, président du jury

Depuis 25 ans, Philippe Faucon met en lumière dans ses films les invisibles de la société française. En février 2005, il crée avec  sa femme Yasmina Nini-Faucon, la société de production Istiqlal Films. La Désintégration, sorti en 2012, aborde pour la première fois les phénomènes de radicalisation djihadiste en France. En 2015, il remporte le Prix Louis-Delluc puis le César de la meilleure adaptation et celui du meilleur film en février 2016 pour Fatima. Adapté du livre autobiographique de Fatima Elayoubi « Prière à la lune », le film est un portrait tout en finesse d’une femme de ménage maghrébine qui lutte pour élever seule ses enfants et apprendre le français.


 

Maïmouna DOUCOURÉ

Après une formation d’actrice, Maïmouna Doucouré réalise Cache-cache un premier court-métrage dans le cadre du concours “Hlm sur cour(t)”. L’année suivante, elle présente aux Talents en court au Comedy club Maman (s) produit par Zangro de Bien ou bien productions. Avec  Maman(s), elle obtient des prix prestigieux notamment  au Festival  de Sundance et au Toronto international Film Festival. Elle est la lauréate du Grand prix Cinébanlieue 2015.


 

Ibrahim KOMA

A 28 ans, l’acteur Ibrahim Koma a déjà presque vingt ans de métier. Il décroche un premier rôle en 2001 pour Fais-moi des vacances de Didier Bivel et  abandonne bientôt l’école pour se consacrer aux tournages qui s’enchaînent. Son rôle dans La cité rose de Julien Abraham lui vaut d’être pré-sélectionné  pour le César du meilleur espoir masculin 2014. Avec Wulù de Daouda Coulibaly, il incarne remarquablement le rôle de Ladji, un jeune malien démuni qui fait une ascension fulgurante dans le monde du crime. 


 

Melissa THEURIAU

Journaliste, actrice et réalisatrice, elle arrête en 2012 sa présentation du magazine “Zone interdite” sur M6 pour se consacrer à la réalisation de reportages et de documentaires avec sa société de production 416 productions. Elle  joue un des rôles principaux dans le film de Jamel Debbouze “Pourquoi j’ai (pas ) tué mon père , sorti en 2015. Elle développe actuellement trois nouveaux documentaires et une comédie.


 

Muriel MERLIN

Avec plus de vingt-huit films à son actif en tant que productrice au sein de 3B Productions, Muriel Merlin commence sa carrière en 1992 avec Faut-il aimer Mathilde (Edwin Baily). Depuis, elle a produit de nombreux films de Rachid Bouchareb dont Poussières de Vie (1993), Indigènes (2005), Hors la loi (2010), tous nominés aux Oscars du meilleur film en langue étrangère. Elle produit également les films de Bruno Dumont, dont La Vie de Jésus (1996, Prix Jean Vigo), L’humanité et Flandres (tous deux Grand Prix du Jury à Cannes en 1999 et 2006), P’tit Quinquin (2013) et Ma Loute (2015). Son dernier film en date est Chouf de Karim Dridi qui se déroule dans les quartiers nord de Marseille. Portée par l’envie de découvrir de nouveaux auteurs, sa société dote cette année le Grand Prix Cinébanlieue.


 

Christophe TAUDIÈRE

Chistophe Taudière est responsable du pôle court métrage à France Télévisions. Dans ce secteur en pleine vitalité, avec les deux émissions Histoires Courtes sur France 2 et Libre Court sur France 3, il privilégie l’innovation et aime dénicher de nouveaux points de vues dans la fiction, le court documentaire et l’animation. Il veut donner sa chance à de jeunes cinéastes qui nous racontent des tranches de vie avec un autre regard, celui du court incisif et de l’instant qui nous surprend.

 

 



 

CÉRÉMONIE CINÉBANLIEUE REMISE DES PRIX 2015

1000Grandprix
1000JURYREDA
1000maimouna
1000maimouna1
1000mamans2
1000palma
1000qqsec
1000sacdnora
1000samedi
1000samedi1
maimounafleur
OULAYA

 
 
GRAND PRIX CINÉBANLIEUE
 
doté par Miroir Magique et le CNC (bourse des festivals)
 
MAMAN(S) 
de Maïmouna Doucouré
 
Remis par  Fleur Pellerin, ministre de la culture et de la communication
et Noria Bensalah, productrice 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
PRIX SACD 
 
QUELQUES SECONDES
de Nora El Hourch
 
Remis par Mohamed Hamidi, réalisateur 
 
 
 
MENTION SPÉCIALE DU JURY
 
GAGARINE
de Fanny Liatard et Jérémy Trouilh
 
Remis par  Itvan Kebadian
Réalisateur et lauréat Cinébanlieue 2014
 
 
PRIX FRANCE TÉLÉVISIONS 
Achat et diffusion du film sur France Télévisions
 
SAMEDI
de Hannibal Mahé
 
Remis par Christophe Taudière
Responsable du pôle court métrage à France Télévisions 
 
 
 
 
PRIX D'INTERPRÉTATION FÉMININE  
 
OULAYA AMAMRA 
 
dans BELLE GUEULE
de Emma Benestan
 
Remis par  Fadila Belkebla, comédienne
 
 
PRIX D'INTERPRÉTATION MASCULINE
 
EMMANUEL VANDER ELST 
 
dans SAMEDI
de Hannibal Mahé
 
Remis par  Bania Medjbar, réalisatrice
  
 
1000baniamedjbar
1000christophetaudiere
1000fadilabelkebla
1000groupejury1
1000groupejury2
1000Itvankebadian
1000mohamedhamidi
1000noriabensalah
groupejury3
 

LE JURY 2015

Djamel Bensalah a grandi à Saint-Denis, il est réalisateur et producteur. Il commence sa carrière devant la caméra et très vite se découvre une passion pour la réalisation. A 22 ans, il réalise son premier film : Le Ciel, les oiseaux…Et ta mère avec ses amis Jamel Debbouze, Julien Courbet et Laurent Deutsch, puis il enchaine les succès avec Le Raid, Il était une fois dans l’Oued, Big City et Beur sur la ville. Il est le producteur de Neuilly sa mère et de Un village presque parfait en 2015.

Fidèle à ses valeurs, il dote pour la deuxième fois consécutive le Grand prix Cinébanlieue.


  

Bania Medjbar est née à Marseille. Elle a été l'assistante de Abbas Kiarostami, Christophe Ruggia, Merzak Allouache et Dominique Cabrera.

En 1996, elle débute la réalisation à l’école du documentaire : Impression de voyage, Mères amères, primés au FID de Marseille. En 2003, elle réalise un court-métrage de fiction Quand le vent tisse les fleurs, sélectionné́ à la Quinzaine des réalisateurs. Le suivant, Des enfants dans les arbres est en compétition au Festival de Clermont-Ferrand en 2009. En 2014 elle crée avec Delphine Camolli Les films du Goéland pour développer ses projets de long métrage.


Mohamed Hamidi est un metteur en scène, scénariste, et réalisateur.

Il est le Président et cofondateur du Bondy Blog. Avec l'association Alter-Egaux, il aide les jeunes issus des quartiers populaires dans leurs choix scolaires et professionnels en luttant contre l'auto-censure et en les aidant à acquérir un réseau.

Il a participé à la direction artistique et à la mise en scène du Marrakech du rire, des spectacles de Jamel Debbouze comme Made in Jamel ou Tout sur Jamel. Il a coécrit et mis en scène les spectacles de  Malik Bentalha, d'Abdelkader Secteur, de Redouane Harjane.

En 2013, il réalise le film Né quelque part  avec Tewfik Jallab et Jamel Debbouze. En 2015, il tourne La Vache, une comédie remplie de panache avec Fatsah Bouyahmed, Jamel Debbouze et Lambert Wilson qui sortira en mars 2016.


Fadila Belkebla a grandi à Aubervilliers, elle est comédienne. Elle commence par donner des cours de danse pour les habitants de sa ville et crée des spectacles. Deux jeunes réalisateurs d’Aubervilliers, Antonio et Killy Olivares, la repèrent et lui offrent son premier rôle. Elle joue ensuite avec Frédéric Diefenthal dans Douce France de Malik Chibane, puis avec Roschdy Zem dans Vivre au paradis de Bourlem Guerdjou qui retrace les massacres du 17 octobre 1961, rôle pour lequel elle reçoit le prix de la meilleure interprétation féminine au Festival du film d’Amiens, suivront Les Tuche d’Olivier Baroux, Dans la tourmente de Christophe Ruggia, Rue des Cités de Carine May et Hakim Zouhani. Au théâtre, elle est dirigée par Jean-Louis Martinelli, Jean-Paul Wenzel et par Alexis Michalik dans la pièce à succès Le Porteur d’histoire. En 2016, sortira sur grand écran A mon âge je me cache encore pour fumer de Rayhana Obermeyer où elle partage l’affiche avec Hiam Abbas.


Itvan Kebadian

Issu du graffiti, il commence à peindre en 1998, mais c'est en 2005 qu'il se met à produire des insectes dans des lieux abandonnés. En 2003, il a aussi joué le premier rôle du film Mon voyage d'hiver de Vincent Dieutre. Il expose régulièrement, à la galerie Dominique Fiat, une série de dessins.

En 2013, il tourne TWE entre Bobigny, Paris et Pantin. Dans cette fiction produite par Le Grec, il propose une plongée dans le monde parallèle du graffiti. Il remporte le Grand Prix du Festival Cinébanlieue 2014, dont le jury est présidé par Tony Gatlif qui a salué la liberté et la grâce de TWE. Il prépare actuellement un triptyque sur les relations de force qu’il tournera entre Paris et la banlieue parisienne.


 

Christophe Taudière

Responsable du pôle court métrage à France Télévisions.

Dans ce secteur en pleine vitalité, avec les deux émissions Histoires Courtes sur France 2 et Libre Court sur France 3, il privilégie l’innovation et aime dénicher de nouveaux points de vues dans la fiction, le court documentaire et l’animation. Il veut donner sa chance à de jeunes cinéastes qui nous racontent des tranches de vie avec un autre regard, celui du court incisif et de l’instant qui nous surprend. Après En équipe de Steve Achiepo, Ouaga Yungo de Uriel Jaouen Zréhen et Guy Moquet de Demis Herenger qui sera l’heureux lauréat du prix France Télévisons Cinébanlieue ?

Inscriptions en ligne

ENVOYEZ VOS FILMS

Remise des prix 2016

La Compétition 2016

 

11e Édition - Bande-annonce

 

Appels à films
Participer à l'édition 2017

Nos Partenaires

bandealogo.jpg